Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Twilight III - Hésitation

Agréable surprise pour un film dont je me méfiais un tantinet. D’une part parce que le 3ème volet de la saga est celui que j’aime le moins, d’autre part parce que la bande-annonce, quoiqu’impressionnante, présageait un film à l’esprit très différent de celui du livre.

 

Mon préféré à ce jour reste le second, que j’ai trouvé parfait, si l’on excepte la fin bien trop rapide, limite bâclée.

 

Toutefois, le troisième le suit de près et si je le trouve moins prenant, je pense toutefois qu’il est pour le moment le plus abouti, que ce soit au niveau effets spéciaux, acteurs, décors…. Malheureusement, il prend de grandes libertés avec l’esprit de la quadrilogie en général, le personnage de Bella et ses motivations, et ça…. ça passe mal.  

 

Le livre en lui-même est plutôt ennuyeux, à quelques passages près, parce qu’il faut attendre la fin pour avoir un peu d’action : le reste du temps est consacré à un triangle amoureux parfaitement insupportable, avec un Jacob Black puant de vanité, de suffisance et d’égocentrisme auquel j’ai personnellement envie d’arracher la tête à chaque page.   

 

Si ce côté-là est fort heureusement atténué dans le film, il n’en reste pas moins que celui-ci est carrément « pro Jacob ».

 

Du coup, Bella devient cassante avec Edward à plusieurs reprises, ce que jamais au grand jamais elle n’envisage seulement dans les livres, et le tout donne lieu, comme hélas certaines critiques l’ont souligné, à un final plutôt débile et dénué de sens.

J’ai personnellement l’impression que le réalisateur, ou la scénariste, ou les deux, ont voulu absolument ratisser le plus large public possible et donc faire plaisir aux fans de Jacob et du couple potentiel qu’il aurait pu former avec Bella si Edward n’avait pas existé. Malheureusement, cela ne sert qu’à affadir toute l’histoire et les sentiments de Bella, pour donner une soupe tiédasse, dénuée de force et d’émotion (tout le film d’ailleurs est assez tiède, c’est son plus gros défaut).

La cerise sur le gâteau, en ce qui concerne le couple principal, est cette tirade ridicule de la fin, car ce discours qui sort de nulle part va à l’encontre de l’histoire et surtout de l’esprit de la saga dans son entier.

En termes à peine voilés, Bella affirme à Edward qu’elle ne l’aime pas vraiment mais qu’elle le choisit parce qu’elle a sa place dans son monde. C’est parfaitement grotesque ! Ca revient à dire « c’est lui que j’aime mais c’est toi que je choisis parce que je serai à ma place parmi les vampires ».

C’est vraiment du grand n’importe quoi, en revanche, cela devrait ravir celles qui maintiennent envers et contre tout que Bella préfère Jacob.

 

Toujours du côté des gros ratés dans ce film, on a les Volturis. Oh misère, mais c’est quoi, ça ? Autant je les avais trouvés convaincants dans le précédent film, (enfin presque, disons à l’exception de Caïus qui, surtout physiquement, ne correspond pas du tout au personnage. On dirait Légolas qui serait passé du côté obscur !).

Revenons à Hésitation, et à la clique infernale envoyée en mission dans l’état de Washinton. Ils sont…. très moches, déjà !  Bon dieu, la tête de Jane ! Avec ses cheveux hyper tirés en arrière, son teint crayeux et son regard fixe, elle a une vraie tête de mort. Sur une robe de religieuse (dont on se demande d’où elle sort), ce qui au final donne un personnage grand-guignolesque à souhait.

Lorsqu’ils arrivent à la fin sur le champ de bataille, on a l’impression qu’ils flottent au-dessus du sol. On n’y croit pas un instant, avec leurs tronches de dessins animés, ils sont plus grotesques (oui, encore) qu’autre chose et pas du tout crédibles. Félix est à peu près semblable à lui-même, certes, mais Jane… tant qu’on y est, pourquoi ils ne se transforment pas en chauve-souris, hein ?

Ne parlons pas de la scène où ils observent l’armée de Victoria faire pas mal de bêtises à Seattle. Rarement vu une scène aussi mal jouée ! De plus, il faut avoir lu L’appel du sang pour vraiment comprendre la raison de leur non-intervention.

 

Puisque j’en suis là, autant évoquer les différents passages, heureusement très courts, dans lesquels on voit lesdits nouveau-nés et Riley à Seattle (à l’exception de la scène d’ouverture du film, très réussie).

Pfff… là encore, ces scènes sont tirées de L’appel du sang, et même dans le livre elles sont sans intérêt ! Je pense qu’un spectateur non initié, n’ayant pas lu tous les livres, n’y comprend rien du tout. Et encore une fois, mais bon sang quel intérêt ? Réponse : aucun !

Je citerai toutefois la phrase bien gore de Riley à l’adresse de Bree (dont je vais reparler plus bas) : « on va te trouver quelqu’un à boire ». Mouah ha ha ha ! Serait-ce une tentative d’humour noir ?

 

Pour ma part, j’ai également été horrifiée, ou presque, dans ce troisième film par les changements en matière de maquillages et de coiffures : houlà ! Péril en la demeure ! Bravo, ils sont affreux !

Je n’étais déjà pas très convaincue par l’acteur qui incarne Jasper dans les deux précédents films, mais là…. Le changement de coiffure n’est pas à son avantage, le pauvre ! La tronche qu’il a ! On croirait un hibou tombé dans un bain d’acide.

Néanmoins, et contre toute attente, j’ai été très agréablement surprise par le passage où on le voit en officier confédéré : à mon grand étonnement, cette histoire m’ayant toujours semblée tirée par les cheveux, je dois dire que je l’ai trouvé très bien et très crédible. Mais j’y reviendrai un peu plus tard.  

 

Alice de son côté est par moment beaucoup trop maquillée, elle ressemble à une poupée japonaise dans une vitrine et perd tout son naturel et sa pêche de petit elfe sautillant. Quelle honte !

 

Esmé. Oh la pauvre ! Mais c’est quoi cette coiffure et cette tête à la fin, pendant la bataille ? Déjà, ses cheveux sont noirs, elle était auburn, pourtant, jusque là. Et je ne comprends pas qu’on l’ai vieillie et enlaidie comme ça. Elle est affreuse ! Tout simplement affreuse ! Elle pourrait passer pour la mère de Carlisle, c’est catastrophique.

 

 

Voilà pour les points vraiment négatifs. Maintenant (je garde le meilleur pour la fin, bien sûr, eh, eh), maintenant, donc, les petites critiques moyennes, donc de moindre importance : la première fois j’avais trouvé qu’il y avait un léger manque de fluidité dans la manière dont on passe d’une scène à l’autre, donnant l’impression que certains passages avaient été coupés. Mais bon, la seconde fois je n’y ai même pas pensé, donc ce n’était peut-être qu’à cause des scènes sans intérêt avec les nouveau-nés à Seattle.

 

Je déplore toutefois une certaine platitude dans des scènes qui auraient dû être riches en émotions et/ou frissons. L’exemple le plus frappant étant celui de la rencontre entre les Cullen et les loups, lorsqu’ils se donnent rendez-vous pour s’entraîner.

Snif… hormis le fait d’avoir sa place dans le déroulement de l’histoire, il ne reste plus grand-chose d’une scène qui dans le livre m’a fait courir des frissons sur la peau. Lorsque Sam «incroyablement grand, noir comme la nuit, véritable monstre de mes pires cauchemars » s’approche de Carlisle, dans un premier temps, que Jasper se raidit en voyant ça, pas très rassuré, puis que les loups approchent chacun des Cullen pour mémoriser leur odeur. Il y avait quelque chose dans ce texte, et cela aurait pu donner une scène grandiose au cinéma. J’ai été déçue par son manque de souffle à l’écran.

A côté de ça par contre et pour des raisons que j’ai du mal à définir, j’ai éprouvé une sorte de malaise à voir Edward et Carlisle s’affronter, même en sachant qu’il ne s’agissait que d’un entraînement et qu’aucun d’eux ne voudrait pour rien au monde faire de mal à l’autre. Tsss…. Excès de tendresse, sans doute, pour ces deux personnages là et leur relation. 

 

Toujours dans le registre « scènes trop plates », je citerais encore la mort de Bree, très bien amenée cependant, mais qui aurait pu être autrement plus émouvante.

 

La façon dont les vampires volent en éclats de pierre lorsqu’on les tue est bizarre. Parait-il qu’il ne fallait pas donner dans le gore… oui, bon, ben de toute façon les vampires ne saignent pas, donc de ce côté-là… l’idée de pierre n’est pas mauvaise, elle est suggérée dans le livre, ce sont les éclats qui me gênent, du coup on croirait des statues et on pourrait penser qu’ils sont réellement en pierre, ce qui n’est évidemment pas le cas.

De plus, où sont les bruits de tôle déchirée décrits dans le roman ?

De ce point de vue, le second opus était bien plus réaliste : une violente torsion des cervicales, un grand bruit de brisure…. *avale de travers* ça faisait vrai et ça faisait autrement de l’effet !

 

Vient ensuite le combat rapproché entre Edward, Victoria et Riley. Moui… la première fois, je dois dire que j’ai détesté le fait que ce soit Bella qui sauve la situation en entaillant son bras, détournant ainsi l’attention des assaillants tourneboulés par l’odeur de son sang. Je trouvais ça mal venu et très mary-sue.

Bon, OK, à la deuxième vision ça m’a moins choquée.

Je préfère néanmoins de beaucoup la manière dont ça se passe dans le livre, où certes elle pense à le faire mais ne passe pas à l’acte et serre tellement sa pierre pointue qu’elle n’arrive plus à ouvrir ses doigts.

J’aimais bien aussi la manière dont Edward vient la désarmer, avec beaucoup de précautions. Par ailleurs, on ne fait pas forcément le rapport, dans le film, avec la 3ème épouse du chef indien dans les légendes Quileutes.

Je précise en outre que lorsque Billy raconte cette histoire, il parle tout à coup de « la 3ème épouse » sans avoir jamais précisé qu’il y en avait eu deux autres. Du coup, ça tombe comme un cheveu sur la soupe. Pourquoi pas dans ce cas : « l’épouse », tout court ? Enfin bon, c’est un détail.

Et en passant, l’erreur qui crève les yeux (c’est le cas de le dire) : lorsque la tête de Victoria tombe au sol, elle a les yeux grands ouverts. Deux secondes après, lorsque la caméra tourne autour d’Edward, ils sont fermés. C’est pas sérieux !

 

Autre détail mais qui a le don de m’agacer prodigieusement : est-ce que « ten » est un mot trop compliqué pour vous, les traducteurs ? Grrrrrr ! « Mon top-ten des meilleurs nuits ». Ca rime à quoi ce mot anglais au milieu de la version française ?

Libre à chacun de préférer la V.O., mais qu’au moins la version française soit en bon français !

 

Point de vue acteurs et personnages, il y a du bon et du mauvais. Par exemple, le jeu de Jacob. Il a perpétuellement la même expression du début à la fin du film.

Pourtant il sait honnêtement jouer, ce garçon, dans le film précédent il l’a prouvé, alors c’est quoi cette tête « grrr, je suis pas content, na ! » dont il ne sait pas se départir ? On croirait un masque !

 

Le personnage de Léah, qui fait son apparition dans cet épisode, ne m’a pas convaincue non plus.

C’est pourtant le personnage féminin que je préfère dans les livres. Physiquement, rien à redire. Pour le reste….

Eh oui, on le sait que sa rupture avec Sam puis sa mutation et les conséquences intimes qui en ont découlé l’ont rendue hargneuse et agressive, parce que très malheureuse.

Mais justement, dans le film on n’a jamais l’impression de sentir sa souffrance : elle est extrêmement désagréable, point.

Et elle y perd tout son intérêt et sa profondeur du même coup.

 

 

 

Là-dessus, ayant fait le tour de ce qui m’a déplu ou pas trop plu, je passe aux points positifs (ben oui, quand même, non mais oh !).

 

Il y a déjà la camaraderie des loups, qui s’exprime aussi bien lorsque Bella revient à la Push qu’à la fin, lorsque, impuissants, ils entendent Jacob hurler de douleurs pendant que Carlisle lui brise les os un à un.

Scène rajoutée qui approfondit deux mots esquissés dans le livre, c’est sans aucun doute le passage qui m’a le plus retournée. Sans doute parce que là, l’émotion est bien présente, à plusieurs niveaux.

Il y a déjà la manière dont les membres de la meute ainsi qu’Emily entourent Billy pendant qu’on entend Jacob hurler à la mort (sans jeu de mot).

(Rhô, quelle andouille, ce Jacob ! Pour une fois que j’éprouvais vraiment de la compassion à son égard, il gâche tout avec sa sempiternelle suffisance : « je suis ce qu’il y a de mieux pour toi ». La ferme, petit crétin ! Tu me saoules !)

Et le moment où Carlisle sort de la maison et donne des nouvelles ! La poignée de mains sincère de Billy et son « merci », venu du fond du cœur, c’est quelque chose ! *ppponnnn ! – me mouche * A ce moment là, Billy se contrefiche bien de savoir qu’il a affaire à un vampire, tiens !

Et Carlisle pourrait le prendre de haut, mais tout au contraire (car sinon, ce ne serait pas Carlisle, évidement). On voit bien qu’il est soucieux de son patient et soucieux de rassurer ses proches.

 

J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié toutes les interventions et apparition de ce personnage dans ce volet. Il y est beaucoup plus présent que dans les précédents, y compris dans les scènes d’action, et j’en connais certaines –une en particulier- qui devraient être aux anges.Hu ! Hu ! Hem… ahem.. soyons sérieux.

 

Théoriquement, mon personnage préféré est plutôt Edward (et ça tombe bien, car il n’a jamais été aussi bien que dans ce troisième volet, à tous points de vue).

J’ai d’ailleurs beaucoup aimé son côté sombre : autant pour ceux qui veulent à tous les prix que ce soit un bisounours ; il y a déjà le passage où il déboule fou de rage parce que Jacob a embrassé Bella de force. Houlà ! Mais c’est qu’il ferait peur ! Et ça tombe très bien, car Stephenie Meyer revient plusieurs fois sur le fait qu’Edward peut vraiment faire peur, quand il veut.

En plus, j’ai adoré l’intervention de Charlie : « oh, oh, les gars, on descend d’un cran ».

 

Sinon il y a aussi le dialogue d’Edward face à Victoria : attention, ça ne rigole plus ! Bien sûr on connait ses motivations, mais voilà une scène comme j’aimerais en avoir plus dans le film : quand il parle de James en détachant chaque mot, chaque détail, tournant et retournant le couteau dans la plaie jusqu’à ce que folle de rancœur et de rage elle se jette sur lui. Wouh ! Edward est un vampire après tout, pas un bienfaiteur de l’humanité, faudrait pas oublier !  Voilà une scène qui entre direct dans mon top… dix.

 

Mais si j’ai adoré son côté sombre (je parle toujours d’Edward, bien sûr), j’ai beaucoup aimé aussi le moment où il atteint ses limites, à savoir quand il voit Bella grelotter de froid, totalement impuissant à l’aider, pour une fois.

Il est capable de la protéger de tous les dangers, y compris ceux qui sont surnaturels, mais pas du froid. Eh non, ce n’est pas Superman. Encore moins dieu le père. Il peut beaucoup de choses, mais pas tout.

 

Dans la liste des meilleurs passages de ce film, il ne faudrait pas que j’oublie de parler des flash-back : que ce soit le passé de Rosalie ou celui de Jasper, j’ai adoré.

La saisissante image de Rosalie en robe de mariée venue pour se venger de son tortionnaire est à couper le souffle. Et contrairement à ce que j’avais toujours pensé, Jasper est parfait en officier sudiste et en vampire… je veux dire en « vrai » vampire. Encore une fois, ce n’est pas parce qu’ils sont « végétariens » et plutôt bien disposés envers la race humaine qu’il faut les sous-estimer.

 

Viennent ensuite les loups. Aaaaah, les loups ! Certes, je les avais trouvés plutôt bien dans le second film, mais malgré tout trop artificiels. Et surtout, leur démarche et leur attitude, pas du tout, mais alors pas du tout canine, empêchent totalement d’y croire.

 

Là ils sont…. pfffoûû ! renversants ! Même si la démarche n’est pas encore tout à fait au point, ils sont vraiment magnifiques point de vue animation. Tout en restant inquiétants, sauf quand Bella joue les petits chaperons rouges avec Jacob (images magnifiques et pleines de sensibilité. J’ai toujours dit que je le préférais en loup qu’en homme, ce garçon).

 

Pendant la bataille, la meute fait même peur. Oups… pas commodes, hein ? Ooh, Mère-Grand, qu’ils ont de grandes dents ! Mais quelles images !

 

Pour en revenir aux vampires, j’ai été très contente de voir leurs yeux noircis par la soif. Ratés dans le premier film où je trouve qu’on ne voit pas la différence, oubliés dans le second, les yeux changeants des Cullen sont ici mis en valeur. Le passage où toute la famille regarde Bella avec des billes anthracite est grandiose et plutôt angoissante.

Bon, c’est juste dommage pour ceux qui n’ont pas lu le livre, il n’y aucune explication sur ces changements de couleur. Du coup, ça doit passer pour une erreur, un oubli (ils ont oublié leurs lentilles, les ballots !), ce qui est quand même tristounet.

 

Les scènes d’action sont peu nombreuses mais magnifiques et très prenantes, à commencer par la course-poursuite entre Victoria et les Cullen d’un côté du torrent, les loups de l’autre. J’ai un faible pour celle-là à vrai dire, et j’en redemande. Et le moment où Emmett, emporté par la poursuite, franchit le torrent et se heurte à Paul est excellente. Et voilà, Victoria s’est enfuie, c’est malin de vous disputer comme ça, hein ? Ces mecs, tous les mêmes ! (lol).

Quant à la bataille finale, elle ne dure que quelques secondes mais on en prend plein les yeux.

 

D’une manière générale, je trouve que les acteurs bonifient en vieillissant, comme le bon vin ! Disons-le tout net, je les ai trouvés plutôt mous dans le premier film (en fait, tout me semble un peu mou dans le premier film), bien meilleurs dans le second et vraiment très biens dans ce troisième volet. Très à l’aise, sereins, maîtrisant bien leurs rôles.  Léger bémol pour « Jacob», comme dit plus haut, mais on va dire que c’est une erreur de parcours.

 

Côté personnages, Bree (dont le nom n’est pas prononcé une seule fois) est parfaite mais aurait pu être mieux exploitée. Néanmoins, coup de tricorne à cette jeune actrice qui s’en sort à merveille (elle a plus d’expression que Jacob, franchement, et fait passer bien plus de choses en bien moins de temps).

Charlie toujours parfait, à la fois pudique, drôle et émouvant.

Seth tout simplement adorable, même s’il parait plus jeune que 15 ans. On le voit trop peu dans ce film, mais la bonne nouvelle c’est qu’il sera très présent dans le prochain. Il est parfait (bien que physiquement, il m’ait paru plus typé asiatique qu’amérindien, mais bon….).

 

J’ai également été heureuse de retrouver le personnage de Billy Black, trop absent du second volet. L’acteur est parfait, que ce soit lorsqu’il raconte les légendes de la tribu ou à la fin, lors de la séquence-émotion qui suit la bataille.

 

Bon, le triangle amoureux est toujours présent, il était impossible de faire l’impasse dessus, mais heureusement il n’est pas trop pénible, disons que dans le film ça reste de l’ordre du supportable.

Le scénario a résumé l’affaire et mieux encore a coupé court  aux insupportables tergiversations et jérémiades de Bella, qui rendent selon moi le 3ème livre assommant.

 

Reste enfin la difficile relation qui se noue entre Edward et Jacob. Ennemis par leur nature, rivaux, presque obligés de se partager la même fille puis de conclure une trêve pour combattre un ennemi commun, leur histoire n’est pas simple.

Mais malgré toute la rogne de cette tête de mule de Jacob, le rapprochement entre eux, qui trouvera son apogée dans le 4ème volet, se noue déjà. J’ai adoré toutes les scènes avec ces deux là, de la hargne à un début d’entente. Y compris la nuit sous la tente, que je trouve sans intérêt et limite stupide dans le livre, et qui ici au contraire me plaît beaucoup (mais on va dire que c’est à cause des sourires d’Edward, hé,hé… quoi ?).

 

Bref, affaire à suivre.

Ecrit par Syrene, le Samedi 17 Juillet 2010, 22:03 dans la rubrique Cinéma.

Commentaires :

Titvan
18-07-10 à 22:55

Huhu! Je vois que nous sommes à nouveau sur la même longueur d'ondes! ^^

Pour le côté "pro-Jacob", je n'ai pas vraiment ressenti ça comme ça, mais ce que tu dis m'a quand même fait réfléchir sur la façon dont j'ai perçu cette fameuse scène de fin. C'est vrai que ça peut laisser penser que tout ce qui importe à Bella c'est de devenir un vampire, et que c'est pour ça qu'elle choisit Edward, parce que c'est un vampire. Mais je ne l'ai pas entendu comme ça. J'ai plutôt bien aimé quand elle dit que ce n'est pas un choix entre lui et Jacob mais entre ce qu'elle est et ce qu'elle devrait être (ou un truc dans le genre) parce que c'est ce que je me tue à dire depuis le début! lol Elle n'a pas à choisir entre Edward et Jacob, ce choix là est déjà fait, en revanche, elle doit savoir si elle est prête à abandonner une vie normale au profit d'une vie d'immortelle. Elle le dit quand même dans le film à plusieurs reprises qu'elle aime Edward et qu'elle n'a besoin de rien d'autre que lui, notamment lorsque Rosalie lui raconte son histoire et lui parle de ses désirs (et d'ailleurs, j'y pense! ce sont les désirs de Rosalie! pas ceux de Bella, c'est un peu dégueulasse de la part de Rose de penser que Bella voudrait la même chose qu'elle! :s ... mais c'est un autre débat et nous savons tous qu'elle est légèrement égocentrique lol) Non, pour moi, il n'y avait pas d'ambiguïté, et puis j'ai trouvé ça plutôt logique, étant donné qu'on le sait depuis le début que Bella est spéciale, et va devenir un vampire, son discours est là pour mettre en avant son côté "destinée" et nous préparer à ce qui va suivre. Je ne pense pas pour autant que ça sous-entende automatiquement qu'elle aime Jacob mais qu'elle choisit Edward parce que tout ce qu'elle veut c'est devenir un vampire... Certes, ça aurait été plus romantique qu'elle dise "c'est toi que j'ai choisi parce que c'est toi que j'aime, et si pour t'aimer toujours il faut que je devienne un vampire, qu'il en soit ainsi", mais bon lol

Pour le reste des points négatifs je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis. Les Volturis absolument pas crédibles, j'étais déjà pas convaincue par Jane mais là c'est la grosse cata (je peine à trembler dans mes bottines) Les nouveau-nés... euh... franchement, pareil hein, on les voit pas beaucoup et puis... un peu comme dans l'appel du sang, oui, c'est sans grand intérêt, et puis les scènes à Seattle sont un peu répétitives :s En ce qui concerne, le maquillage... je te rejoins encore. Pour les trois que tu as cités. Surtout Esmé, la pauvre :s (mdr la mère de Carlisle, je suis morte de rire, c'est malin) Pour Jasper, je m'attendais tellement à pire qu'au final c'est passé lol mais, comme toi, j'ai été agréablement surprise par son flashback, je n'y croyais pas trop non plus à cette histoire d'officier pendant la guerre de sécession (je crois) mais... je suis convaincue, maintenant! Ça le fait! Grave!

Manque de fluidité, platitude, tout ça... affirmatif! Je suis tout à fait d'accord, la mort de Bree est un exemple flagrant de platitude :s Aucune émotion! (sauf la tronche de Carlisle quand il s'écarte pour laisser passer Félix, mais c'est tout) Et toute la symbolique du personnage a disparu! Normalement Bella est censée être confrontée à son choix en rencontrant Bree, elle se retrouve face à "son futur" si on peut dire, face à un nouveau-né, le premier qu'elle croise (si on ne compte pas Riley). En fait, l'exécution de Bree n'a plus tellement de sens, dans le film, c'est là parce que c'est dans l'histoire picétou. C'est dommage.
Pour être honnête j'avais oublié la scène de la rencontre entre la meute et les Cullen, du coup ça ne m'a pas interpelée, mais maintenant que tu le dis euh... ouaip, elle a carrément été amputée de toute son émotion :s Décidément...
Quant à Carlisle et Edward qui se battent, c'est vrai que, sans aller jusqu'à dire que ça m'a mise mal à l'aise, je me suis sentie un peu bizarre... alala, leur relation père-fils est tellement fusionnelle que c'est assez insoutenable de les voir se mettre sur la tronche, même "pour de faux" (tiens ça me rappelle quelque chose mdr)

Bof, j'ai trouvé que l'idée de la pierre était pas mal. C'est vrai qu'on nous le dit assez souvent qu'ils sont "durs comme de la pierre" alors pourquoi pas. Mais, en effet, j'ai préféré le bruit que ça faisait dans le deuxième film... glurpse! :s Et j'avais complètement oublié le détail de la tôle déchirée lol Bah, mémoire de poisson rouge hein!

Bella mary-sue? Dans la suite, je dirais, mais pas là... pas quand elle s'entaille le bras pour sauver Edward qui est en mauvaise posture. Que pouvait-elle faire d'autre? Et puis, elle le dit "elle veut être utile". Je pense qu'on aurait toutes fait pareil. En revanche, oui, ça diffère du livre, mais bon...
Mdr l'erreur! J'ai cru remarquer quelque chose d'étrange dans cette scène, mais j'ai zappé aussitôt, en tout cas, c'est pas mal! xD Bah, tout le monde sait que les têtes décapitées ferment les yeux (y en a même qui tirent la langue! ... comment je le sais? ... euh, demi-démone! xD mdr)

Erf. "Top-ten" est un anglicisme comme on dit, c'est passé dans le langage courant en français, on entend ça partout, on dit de moins en moins "top dix", je ne pense pas que ce soit de la fainéantise de la part des traducteurs. Bon, de toute façon, moi, le doublage entier m'a déplu, alors... je me demande si les doubleurs savent jouer, pas étonnant que j'ai failli m'endormir! J'ai hâte de le voir en vo! (pas taper)

lol pauvre Taylor (Jacob) xD Mais, je plussoie, bonjour la tronche qu'il tire tout du long mdr Il a dû rester coincé lors d'un coup de vent! C'est malin ça! ... ahem... *essaye de le chatouiller pour le dérider* guili guili guili! ... oops! *saute dans un tonneau*

Quant à Léah... ben, même constat. Son personnage à elle aussi a été réduit à presque rien :( En revanche, l'actrice correspond parfaitement à l'idée que je me faisais de ce perso, et en tout cas, j'espère que dans les deux autres films, sa personnalité sera un peu plus développée.

Pour tous les points positifs, je vais applaudir des deux mains! Tout pareil! ^^

"j’en connais certaines –une en particulier- qui devraient être aux anges." *sors la tête de mon tonneau* hmm? on parle de moi, là, non? lol Oh oui! oh oui! oh oui! et comment que je suis ravie! Gaaah! *bave* Sans vouloir jouer les groupies hystériques... Carliiiiiiiiiiiiisle!!!!! Ahem pardon... Je me casserais la main exprès pour me faire soigner par lui... je suis un peu maso mdr N'empêche, ça m'a donné pleins d'idées de montages, mais va falloir que j'attende pour avoir les photos... sniff!

(la suite dans un instant xD)

 
Syrene
18-07-10 à 23:28

Re:

*sautille en tirant la langue*

Bon, alors je ne bronche pas, je ne touche pas à MSN, je ne fais rien, j'ai trop envie de lire la suite ! Je m'éclate toujours en lisant tes commentaires, et promis, je te répondrai point par point après.


 
Syrene
19-07-10 à 21:32

Re:

Elle n'a pas à choisir entre Edward et Jacob, ce choix là est déjà fait, en revanche, elle doit savoir si elle est prête à abandonner une vie normale au profit d'une vie d'immortelle. Elle le dit quand même dans le film à plusieurs reprises qu'elle aime Edward et qu'elle n'a besoin de rien d'autre que lui

Ah, là-dessus je suis entièrement d’accord ! Seulement, je n’ai pas du tout perçu la tirade de fin comme ça. En fait, bella dans le film dit tout le contraire : « je ne suis pas normale, alors logique, je vais chez les anormaux, et plus personne ne verra que je suis anormale ».

 

 

c'est un peu dégueulasse de la part de Rose de penser que Bella voudrait la même chose qu'elle! :s ... mais c'est un autre débat et nous savons tous qu'elle est légèrement égocentrique lol)

 

Euh oui ! C’est vrai aussi, mais en même temps, bien que Rosalie ne soit plus humaine, sa réaction l’est, par contre. Je suppose que n’importe qui se sentirait frustrée une seconde fois, de voir que quelqu’un qui possède ce dont on rêve par-dessus tout le jette comme une vieille épluchure de patate. Enfin bon…

 

Certes, ça aurait été plus romantique qu'elle dise "c'est toi que j'ai choisi parce que c'est toi que j'aime, et si pour t'aimer toujours il faut que je devienne un vampire, qu'il en soit ainsi", mais bon lol

 

Voilà, c’est précisément ça. Enfin, je ne parle même pas du côté romantique, mais c’est précisément ce qui ressort des romans : pour avoir Edward elle est prête à tout. Et si elle veut devenir un vampire et insiste tellement pour le devenir rapidement, c’est parce qu’elle ne supporte pas de vieillir alors que son Roméo est « figé », figé dans ses 17 ans.

 

j'étais déjà pas convaincue par Jane mais là c'est la grosse cata (je peine à trembler dans mes bottines)

Carrément. D’autant qu’elle n’a aucune expression. Un masque de cire. Elle est comme une poupée mécanique : "je suis méchante, c'est comme ça et pas autrement, il n'y a aucune autre raison que celle d'emmerder tout le monde"

 

Je suis tout à fait d'accord, la mort de Bree est un exemple flagrant de platitude :s Aucune émotion! (sauf la tronche de Carlisle quand il s'écarte pour laisser passer Félix, mais c'est tout)  

 

Oui, il y a au moins ça, mais malheureusement ça dure une fraction de seconde.

 

Et comme tu le dis si bien, dans le film Bella ne semble même pas s’apercevoir de la présence de Bree –et vice-versa-. Normalement, la petite devrait réagir fortement à son odeur.

Tu fais bien d'ailleurs de souligner le pourquoi de ce face à face dans le livre, que j’avais un peu zappé : la réalité tangible de ce qu’elle (Bella) veut devenir, et aussi l’avertissement des Volturis : sachant que les nouveau-nés sont difficilement contrôlable, il ne suffit pas de dire « mais je suis d’accord pour essayer et faire des efforts ».

Non, un faux pas et couic !

 

Bella mary-sue? Dans la suite, je dirais, mais pas là... pas quand elle s'entaille le bras pour sauver Edward qui est en mauvaise posture. Que pouvait-elle faire d'autre? Et puis, elle le dit "elle veut être utile". Je pense qu'on aurait toutes fait pareil. En revanche, oui, ça diffère du livre, mais bon...

 

Eh bien, il est vrai qu’au deuxième visionnage, cette scène ne m’a plus tant déplue. Mais sur le coup, je me suis dit : ben voyons, deux vampires contre un vampire et un loup-garou, mais non ! Qui c’est qui sauve la situation ? Ben voyons.

 

Bah, tout le monde sait que les têtes décapitées ferment les yeux (y en a même qui tirent la langue! ... comment je le sais? ... euh, demi-démone! xD mdr)

 

MDR !!!

 

lol pauvre Taylor (Jacob) xD Mais, je plussoie, bonjour la tronche qu'il tire tout du long mdr Il a dû rester coincé lors d'un coup de vent! C'est malin ça! ... ahem... *essaye de le chatouiller pour le dérider* guili guili guili! ...

*me roule par terre* Ah non, c’est pas sérieux de me faire rire comme ça ! Du pur Titvan ! Dis-donc coquine ! Je t’y prends à aller faire des chatouilles aux beaux jeunes Indiens ! MDR

 


 
Titvan
18-07-10 à 23:44

(suite! lol)

Oulà oui, il fait peur Eddy-chou dans cette scène avec ses yeux exorbités par la rage. Brrrr... Faut pas le chercher, hein. On se souvient que dans le premier il avait eu des envies de meurtre, et que sans Bella à ses côtés il aurait arraché la tête à ses "agresseurs" :s C'est loin d'être un bisounours en effet lol C'est un vampire, un monstre, un prédateur, un tueur... bon d'accord, il a tendance à exagérer quand il se décrit lui-même lol mais il a déjà tué par le passé, et sans Carlisle je pense qu'il pourrait recommencer. Peut-être pas des innocents, parce qu'il n'est quand même pas "mauvais" mais... il aurait beaucoup moins de scrupules avec les autres. Faut pas pousser vampire dans les orties... xD

Mdr oui, l'intervention de Charlie "oh oh les gars on descend d'un cran!"... s'il savait à qui, à quoi il s'adresse! xD et puis tout de suite après "... mais-euh qu'est-ce qui se passe?" Le pauv' papounet l'est perdu. L'a pas l'habitude des combats de coqs pour sa fifille hein, faut dire. Rro du coup ça me fait penser à la scène de la discussion "sexe" avec Bella "bon, papa... je suis vierge!" "ag! beuh! erf" MDR Il avait envie de le savoir, mais pas à ce point xD j'adore cette scène! Charlie y est tellement touchant! "vierge?... hmm, je commence à aimer ce garçon" lol

Je continue de plussoyer lol Rosalie en mariée ultra diabolique, c'était sensationnel! (ça aussi ça m'a donné des idées, mais va falloir que j'attende) et Jasper, dont j'ai déjà parlé dans l'autre message... génial! J'ai bien aimé (enfin, si on veut) la scène où il est obligé d'exécuter les nouveau-nés de Maria... quelle horreur! mais, voilà enfin une scène pleine d'émotion!

Tout à fait d'accord pour les loups. Z'en veux un!! lol Un petit Seth! Autant j'avais été impressionnée par Sam le loup noir comme la nuit, dans le deux, autant là, j'ai été carrément attendrie par Seth le jeune loup ^^ Ils sont tous vraiment très très bien! Et j'ai eu mal quand Jacob le loup a hurlé après s'être fait broyé les os! Et j'ai moi aussi beaucoup aimé la scène où Bella se tient contre le flanc de Jacob le loup, et lui caresse la tête. Cro meugnon! ^^

Oui, c'est vrai qu'on voit plus la différence entre les yeux noirs et les yeux dorés dans ce film! Mais en effet, on ne doit pas très bien comprendre si on n'a pas lu le livre... enfin, on l'explique vaguement dans le premier, mais... faut s'en souvenir...

Ooooh la poursuite de Victoria sur les deux territoires par les loups et les vampires, est une de mes scènes préférées aussi! C'était parfait!
Sacré Emmett, dans son élan l'a failli déclencher une guerre :s lol J'ai failli crier "hé! oh! elle se tire! par là! elle est partie par là! tst tst tst! *siffle* va chercher le chien! va chercher!" *auréole*

Erf, la bataille finale était très bien réalisée niveau effets spéciaux, chorégraphie des combats, musique, tout ça, mais... elle était trop courte, et sans grand suspense. Je n'ai craint pour personne, honnêtement, alors que le but de ce genre de scène c'est ça : nous faire peur même quand on connait l'issue. Bon... si j'avais un seul reproche à faire au film c'est ça : trop de temps consacré à des scènes sans intérêt, et quand ça devient intéressant c'est bouclé assez rapidement :s Mais bon...

Ouaip, j'aime beaucoup le personnage de Billy Black dans ce troisième film, alors que bon dans les deux autres, et dans les livres aussi je le trouvais assez superstitieux et antipathique, surtout quand il se permet de conseiller Bella (ordonner presque) de ne plus voir Edward. De quoi il se mêle d'abord? Bon d'accord, les vampires sont ses ennemis, mais c'est pas une raison! En tout cas, dans ce film là, je l'ai bien aimé, je l'ai trouvé particulièrement charismatique ^^

Enfin, oui concernant le triangle, je suis heureuse également que ce soit moins appuyé. Il n'est pas autant mis en avant que dans le livre, et c'est un réel soulagement! lol et je te rejoins pour la scène de la tente, je m'attendais à pire, mais elle est bien rendue, juste ce qu'il faut, et le dialogue entre Edward et Jacob est touchant, on sent effectivement un début d'entente... et ce n'est pas fini, huhu!

Mot de la fin : Je veux être un symbole de neutralité! mdr ... ahem... je sors...

 
Syrene
19-07-10 à 21:34

Re:

L'a pas l'habitude des combats de coqs pour sa fifille

 

MDR j’adore l’expression ! Mais ce n’est pas faux : deux coqs dressés sur leurs ergots.

 

j'ai été carrément attendrie par Seth le jeune loup ^^ Ils sont tous vraiment très très bien!

Très bien, ça oui. J’avoue que (moi, pinailleuse ? C’est faux et c’est pure calomnie !) je me suis demandée pourquoi la fourrure de Seth était tricolore, comme celle d’un chat, alors que tous les autres ont la couleur donnée dans le livre : gris pour Paul et Léah, noir pour Sam, roux pour Jacob. Et ben ? Keskisspass ? Vous avez utilisé toute votre palette ?

Mais bon, c’est un détail, en fait dans le film précédent j’ai au contraire été surprise qu’ils respectent les couleurs !

 

Oui, c'est vrai qu'on voit plus la différence entre les yeux noirs et les yeux dorés dans ce film!

« Humain prend ga-aa-aa-aa-ardeuh, un œil noir te regaaaaaaarde »…. Cherche pas, je pète les plombs, c’est la chaleur.

 

 

Concernant Billy, c’est vrai que par moment on peut être agacé, et se dire « non mais oh, de quoi il se mêle, le vieux ? ».

Mais bon, Charlie est son meilleur ami et tous ces Quileutes ont un point de vue tellement noir sur les vampires qu’ils semblent parfois bien partis pour…. *secoue violemment la tête* JACK ! Sors de là et cesse de parler à ma place, surtout si c’est pour dire des âneries ! Tu t’y connais peut-être en pirates (je dis peut-être, parce que pour Barbossa, hein… tu t’es fourré le doigt dans l’œil jusqu’au trognon) mais tu es nul concernant les loups-garous ! Les vampires aussi, d’ailleurs. Eh non, il ne suffit pas de superposer. Et puis allez, allez, arrête d’interférer, tu coupes le fil de ma discussion !

 

 

pour la scène de la tente, je m'attendais à pire, mais elle est bien rendue, juste ce qu'il faut, et le dialogue entre Edward et Jacob est touchant, on sent effectivement un début d'entente... et ce n'est pas fini, huhu!

 

Ah, la fameuse scène ! Finalement et contre toute attente, c’est sans doute une de mes préférées dans le film. Bon, on est encore très loin du « mon frère, mon fils » de la toute fin, et en fait j’ai bien aimé le ton limite cynique sur lequel Edward répond « Ah, tant mieux ! » quand Jacob lui dit « je sais qu’elle est amoureuse de toi ».

Bon, allez, ne faisons pas dans le détail, j’ai aimé toute la scène. D’ailleurs, la suite va dans le sens de la future entente : quand Jacob se fait broyer les os, Edward est là pour le soutenir « tiens bon, Carlisle va s’occuper de toi ».

 

Oui, je sais, je sais : on m’aura toujours en me prenant par les sentiments. Pfff…

 

Et pour finir : bon dieu, ces six mois ne vont jamais passer, tu n’aurais pas du parler des montages que tu projettes ! Maintenant je vais focaliser là-dessus, d’autant que moi aussi je me suis dit « oh, si j’avais les photos… »….